-La peinture (l’art en général) voie royale pour nous tous vers la liberté

L’art est une voie vers la liberté

On nous parle d’art souvent alors que l’art a disparu de nos vies. Certes on nous parle des grands « artistes ». On nous parle de l’histoire de l’ art, des temples de l’histoire de l’art que sont les musées, les fondations, on nous parle de l’art, mais l’art fait t’il partie de nos vies ? Même les artistes « professionnels » sont t’ils des artistes lorsqu’ils surfent sur des tendances, des modes pour glaner une misérable notoriété pour gagner quelques sous pour continuer sans fin cette même routine ?

L’art n’est pas dans cette organisation idéologique, financière, mondaine qui tente de décorer ce monde gris sans le changer. Il n’a rien à voir non plus avec ces milliardaires qui veulent « faire l’art contemporain » en dépensant une partie de leur gigantesque fortune créée lors d’une rapine financière associée le plus souvent à une destruction du monde.

Je ne me reconnais pas bien sûr d’autorité pour définir ce qu’est l’art, mais lassé de ce bourrage de crâne, je souhaite comprendre avec vous ce qu’est l’art. Et si par malheur pour vous, vous êtes un intellectuel spécialisé dans l’art, alors abandonnez votre conditionnement avant de partager notre réflexion. Venez libre et léger.

Très souvent, l’art est intégré à tord à la culture. Celle-ci est en fait un stockage gigantesque de ce que l’humanité a produit depuis des millénaires. Mais sans nier un certain intérêt à ce stockage, l’art sous sa forme vivante est d’une autre nature.

La culture est la mémoire, le passé, alors que l’art est le présent imprévisible et flamboyant.

L’art est une aventure individuelle ouverte à tous ceux qui le souhaitent sans distinction de race, de sexe, de religion, de niveau social.

Cette aventure commence par la perception, la contemplation de la beauté du monde, et le souhait de contribuer de manière active à cette beauté.

Pratiquer un art avec toute sa sensibilité avec la joie de découvrir, le bonheur de partager est une merveilleuse source de liberté. Voilà pourquoi il ne faut pas laisser le monde de l’art aux marchands du temple, aux spécialistes et aux mondains de tout poil. L’art est le sang de l’esprit, il est l’air frais qui nous revigore lorsque nous ouvrons la fenêtre.

Le but de l’art est contenu dans le chemin. Dès le premier pas, les bienfaits de la pratique de l’art sont présents.

Les œuvres ou les réalisations sont les témoins de ce cheminement. Elles ne sont pas importantes par elles même.

L’art permet de retrouver l’autonomie de son regard, de son imagination. Mais aussi, pratiquer permet de se réapproprier l’intelligence de ses mains et de son corps. , mais donne aussi un sens de l’équilibre extrêmement utile dans la totalité de notre vie. (Je préfère le terme équilibre à celui trop sirupeux, trop usé « d’ harmonie ».)

L’art est notre propriété, il est ce que nous en faisons.

L’art est une voie vers la liberté….et cela ne plait pas à tout le monde. Les systèmes religieux, politiques, commerciaux qui ont besoin de notre stupidité, de notre ignorance pour prospérer en nous contrôlant luttent depuis des siècles pour éradiquer, encadrer, maîtriser l’art.

Grâce à l’art, la personne peut découvrir une indépendance, une liberté merveilleuse. Mais il lui faudra payer le prix en développant l’audace, le courage, l’intrépidité.

Cela passe par l’abandon des croyances, des certitudes, des groupes sociaux rassurants.

On ne peut pas apprendre à nager en restant accroché au bord de la piscine.

L’homme artiste est seul dans l’inconnu, c’est sans doute cela la vraie liberté.

Mais, en fait, l’enjeu de l’art ne serait il pas de recréer sans cesse et de manière fluide des lien avec soi-même, le monde et les autres ? Permettre ainsi à l’individu de survivre à la dictature puissante changeante et complexe des systèmes, en réinventant chaque jour une société vivante à partir de lui-même ?

Cette aventure commence par la perception, la contemplation de la beauté du monde, et le souhait de contribuer de manière active à cette beauté.

Cette aventure est un cheminement dans la liberté.

.

2 réponses

  1. Merci Sylvain pour ce cadeau, l’ abonnement aux 6 videos, articles etc.
    Je suis heureuse de vous retrouver; vous lire est un pur bonheur. Vous arrivez à décrire la liberté, la beauté avec la même grâce que vous peignez vos tableaux. J’ai découvert vos vidéos ce printemps, et ils arrivaient à point, en les écoutant j’ai eu envie de sortir mes pastels. Quelle philosophie. J’ai tenté de m’abonner à vos newsletters, sans succès. Alors cette fois, c’est réussi. Et ce sera en plus en temps réel.

    1. Merci Carole pour votre intérêt. Je suis heureux de contribuer à vous motiver pour peindre. C’est un grand plaisir pour moi. Je viens de vous inscrire à la newsletter.
      A bientôt sur les réseaux et peut être en vrai.
      Bien amicalement
      Sylvain

Laisser un commentaire