-Vous stagnez en dessin, peinture pastel! : 4 ERREURS A EVITER

LES 4 ERREURS

Ressentez vous parfois que vous stagnez dans votre pratique des arts plastiques?

Que vos rêves de réaliser des tableaux créatifs s’éloignent?

Que vos objectifs de peintres vous semblent inatteignable?

(J’ai souvent observé ces blocages dans les parcours de mes élèves et dans le mien)

______________________________________________________________________________

Pourtant de manière urgente, vous voulez accomplir quelque chose d’intéressant avec votre passion. Pour vous même et si possible pour les autres, vos proches et un public pourquoi pas?.

C’est tout à fait possible 

Mais ne commettez pas 

 4 erreurs:

 

1- « Les yeux plus gros que le ventre »

 Vous voulez peindre comme Léonard et vous n’avez que 2 heures par semaine à consacrer à la peinture. C’est  tout simplement impossible.

Cette erreur est pourtant courrante, car beaucoup de peintres veulent fonctionner différemment et ne veulent pas appliquer un mode de vie contraignant dans ce jardin secret de la peinture qu’ils veulent le plus libre et créatif possible.

Trés souvent, ces personnes jettent le bébé avec l’eau du bain » en refusant même des règles de bon sens techniques et nécessaires. 

Beaucoup de peintres ne veulent pas s’encombrer de « stratégie », d’organisation et perdent à cause de cela un temps infini.

Souvent, perdus dans un no man’s land ceux ci préférent opérer une fuite en avant vers d’innombrables expériences (aquarelle plus pastel, plus huile acrylique etc…..) c’est irrationnel et très fréquent.

. Même si on peut le comprendre, cela amène inévitablement à des situations de blocage.

Curieusement, c’est la stratégie d’apprentissage, de préparation des études et des oeuvres, l’évaluation des difficultés et la mise en place d’un fil conducteur avec des étapes qui donne rapidement la liberté créative. Par  expérience,  j’ai compris dans la douleur que c’est indispensable.

Pour progresser, il faut absolument répondre à la question suivante:

-Quel est votre vrai projet artistique? 

-De quels atous disposez vous (copétences déjà développées

– Quelles techniques devez vous absolument travailler pour atteindre votre objectif. Lesquelles devez vous mettre en attente (car moins urgentes)?

– Avez vous hierarchisé ce qui est essentiel de ce qui est secondaire?, ce qui est urgent de ce qui l’est peu?

– Avez vous réfléchi à l’ordre dans lequel vous pouvez réaliser vos tableaux?

Je prépare une vidéo gratuite d’une heure et très détaillée sur ce thème que j’appelle « la carte postale » c’est à dire le plan , le contenu, et la chronologie. Je l’enverrai la semaine prochaine si ma santé le permet.

2 « Vous écoutez trop votre entourage »

Votre entourage même amical est rarement de bon conseil. 

Lorsque vous peignez vous êtes dans une bifurcation par rapport à des routines dans lesquelles vous êtes identifié par votre entourage qui veut absolument vous « cerner, vous identifier, voire vous contrôler ».

Certaines personnes voudront vous soutenir de manière émotionnelle, ils s’identifieront à vos succès, ils pleureront sur vos difficultés, ils interviendront dans vos réflexions et décisions même si vous ne leur demandez rien. C’est très perturbant

Trop souvent le piège est la complaisance extrème: « c’est merveilleux ce que tu peins! »….Stagnation

Certains seront jaloux consciemment ou inconsciemment et auront des attitudes qui pourraient être même porteuses d’intensions malsaines et perturbatrices…..Gaspillage de votre énergie émotionnelle si utile pour la peinture

Conseil:

-relativisez ces attitudes avec bienveillance et ne les laissez pas vous influencer. Ce serait une catastrophe.

– Cherchez des peintres confirmés en vrai, sur youtube, dans les forum, les groupes pour constituer une communauté technique, passionnée hors du temps et de l’espace. 

-Surtout cherchez en vous même la réponse LOL

3 « Vous avez des croyance limitatives sur votre projet de peinture »

Vous avez de mauvaises informations sur ce qui peut  vous être réellement utile.

Il traîne une quantité impressionnante de petits aphorismes stériles sur les techniques artistiques, les modes de comportements, sur ce qu’il faut ou ne faut pas faire quand on entre dans le monde de la peinture…..

Confusion, perte de temps, voies de garages…..

Ex: quand j’apprenais à peindre en étant gamin (1962 à 1970) on m’avais dit:  » utilise le blanc de zinc » (catastrophe pour moi car transparent), on m’avait dit « il faut toujours trois taches rouges dans un tableau »??????? « Tu pourras peindre  quand tu aura un diplome des beaux arts s’il vous plait ». Etc je pourrais citer des dizaines de croyances stupides qui m’ont beaucoup retardé. Pardon de parler de moi.

Conseil: soyez stratégique agissez comme si vous deviez vous promener dans un marécage dans le brouillard et l’obscurité. Prenez une perche, dotez vous d’un sac à dos pas trop lourd, mais avec l’essentiel, mettez de bonnes chaussures et surtout chaque fois que vous avancez, prenez des repères. Si cela devient trop compliqué, attendez que le jour se lève en restant vigillant. Le lendemain, reajustez votre avancée dans le marécage en visualisant au loin la sortie.

4 Vous n’utilisez pas les outils de votre créativité naturelle déjà présente en vous.

Nous sommes tous dotés par nature de capacités exceptionnelles que nous n’avons plus l’habitude d’utiliser dans les routines de la vie. 

-La curiosité: merveilleux outil de découverte, d’imprévu et de joies simples.

-L’intuition: Face à la contemplation de la beauté du monde, des forces, des idées, jaillissent sans cesse, il suffit de les attraper en vol et de jouer avec.

– Lorsque nous acceptons d’être dans la sobriété, l’enchainement des analyses et des techniques paraissent pleine de bon sens. La pression égotique rend tout compliqué et rien n’avance.

– Nous disposons d’un corps physique et énergétique qui ressent, qui vibre et interagit avec le monde extérieur. C’est justement la capacité d’incarnation qui est le grand miracle de la peinture (dessin , pastel …et les arts en général). Sans cette « incarnation » l’esprit  peut rester facilement et pour longtemps hors sol dans une bulle.

Conseil: Utilisez l’art comme une interface  vous permettant de relier le monde extérieur avec votre monde intérieur.

Développez une attitude méditative qui réveille toutes ces aptitudes extraordinaires dont nous sommes tous dotés.

C’est ce que faisaient les peintres lettrés chinois quand il mettaient et mettent l’homme entre le ciel et la terre dans un souffle presque 

 

 

Bientôt sortiront plusieurs formations assez courtes de 2h30mn en moyenne. Cela permettra de répondre « à la carte » à des besoins très différents que vous avez dans votre pratique artistique à un moment précis.

1-Le dessin sous tous ses possibilités créatives (structuré, trait unique, croquis, mise en place d’idée, la trousse de secours pour la perspective « utile », etc)

2-La créativité abordée sous un angle pratique et technique.

(vaincre les blocages, le fil conducteur, l’attitude favorable, la création en cheminant, etc)

3 -La peinture  au couteau (réalisation complète d’un paysage urbain, d’un portrait de grand format. Avec 4 ou 5 petites vidéos pédagogiques pour les manipulations techniques du couteau et ses variantes combinaison avec l’acrylique, avec le travail  au pinceau et les effets de matière).

4 -La technique à l’essuyage: approfondissement de nombreuses variantes.

D’autres sont en préparation, mais  une haie à la fois.

Si vous avez de questions ou des sujets qui vous préoccupent pour que je puisse faire d’autres formations, je suis à votre écoute.

______________________________________________________________________

Pour vous rappeler le contenu de cette formation en 17 vidéos cliquez sur le bouton ci-dessous ou cliquez sur la vignette pour accéder à la boutique:

Laisser un commentaire